Comment favoriser la connexion parent-enfant par l’alimentation ?

Connaissez-vous le lien entre nutrition/cuisine et connexion parent-enfant ?

Peut-être que vous pensez que cuisiner est simplement « nourrir votre famille »? Que vous cuisinez « parce qu’il le faut »?

Il y a quelques années, je pensais comme ça : je cuisinais parce qu’il fallait que je nourrisse mon premier enfant. Au fil des années, j’ai pris conscience de l’importante d’une bonne alimentation pour notre santé d’aujourd’hui et de demain, et qu’il existait d’infinies possibilités tant au niveau goûts qu’au niveau recettes.

Ensuite, avec Eva (ma 2ème) qui grandissait et qui s’intéressait de plus en plus à la pâtisserie, j’ai encore passé un pallier : j’ai découvert les moments de partage avec mes enfants dans la cuisine : les voir découvrir les aliments, apprendre à les cuisiner, les voir se concentrer pour effectuer correctement une tâche (par exemple séparer les jaunes et les blancs d’oeufs), les sentir fiers d’eux-mêmes lorsqu’ils réussissaient ce qu’il avaient entrepris, etc. J’ai alors pris conscience de toutes les richesses que pouvait nous apporter le fait de cuisiner ensemble.

 

Cet article-ci fait suite au carnaval d’articles organisé par Emma du blog www.ParentPlusQuImparfait.com. Plusieurs blogueurs s’unissent et publient autour du thème “Comment favoriser la connexion parent-enfant?”. 

Pourquoi cuisiner ensemble favorise la connexion parent-enfant?

1.  Renforcer le lien

Lorsque nous cuisinons avec notre enfant, nous faisons une activité ensemble. Ça crée un lien fort entre nous.

Nos enfants ont besoin de moments avec nous. En rentrant de l’école, j’essaie de passer un moment avec mes enfants à jouer, discuter, se câliner, etc. Parfois, je manque de temps. Alors, afin que le « réservoir d’amour » de mes enfants soient remplis,  j’allie cuisine et complicité  😉 . Ça fonctionne très bien avec mes deux plus jeunes enfants. Ma grande, quant à elle, préfère discuter avec moi le soir lorsque son frère et sa soeur sont déjà au lit.

En savoir plus : si vous souhaitez en savoir plus sur le « réservoir d’amour », je vous renvoie au livre d’Isabelle Filliozat « Il me cherche: comprendre ce qui se passe dans le cerveau de votre enfant entre 6 et 11 ans ».

 

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de ws-eu.amazon-adsystem.com.

Charger le contenu

Et si vous n’avez pas le temps de lire ce livre, vous pouvez en trouver un résumé ici, sur le blog www.parentalitezen.com.

 

2.  L’échange informel

A partir d’un certain âge, nos enfants et adolescents sont moins enclins à se confier à nous, à nous parler de leurs sentiments, de ce qui les tracasse, etc. Surtout si nous tentons la conversation « face-à-face » !

Alors comment rester en contact avec eux ? Comment les aider à y voir plus clair dans leur sentiments, leurs peurs, etc. sans paraître intrusifs ?

Voici la technique « je fais comme si de rien n’était » ou « Comment je permets à mon enfant de se confier pour se sentir mieux sans l’interroger ? »

Invitons notre enfant à cuisiner avec nous. En effet, en cuisinant, nous ne sommes plus face à face mais côte à côte. Nous ne regardons plus notre enfant dans les yeux, dans le style « interrogatoire ».

Nous pouvons alors discuter avec eux de manière “anodine”, de parler de leurs émotions, leur journée, etc. sans avoir l’air de faire un interrogatoire car nous “travaillons” ensemble, nous sommes côte à côte.

Nous entamons alors une « simple » conversation et si nous sentons que quelque chose pèse sur le coeur de notre enfant, nous pouvons doucement amener la conversation sur ce terrain-là. Notre enfant se sentira parfois moins intimidé si nous regardons tous les deux ce que nous faisons, plutôt que les yeux dans les yeux.

Evidemment, ça se fait avec bienveillance, sans intrusion. Si notre enfant ne souhaite pas parler de ce qui le tracasse, respectons-le. Il nous en parlera de lui-même plus tard s’il en ressent le besoin. Faisons-lui confiance.

 

3.  La confiance

Lorsque nous cuisinons avec notre enfant, nous lui confions des responsabilités.

Nous pouvons par exemple lui demander de couper les légumes. Si vous n’êtes pas à l’aise que votre enfant manipule un couteau, sachez qu’il existe des ustensiles prévus à cet effet pour les jeunes enfants.

 

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de ws-eu.amazon-adsystem.com.

Charger le contenu

Nous pouvons également leur demander de mélanger dans une casserole chaude, de casser les oeufs, etc. Nous lui montrons que nous avons confiance en lui et en ses capacités (« Tu es capable de faire plein de choses ») et qu’il peut lui-même avoir confiance en lui. Ce qui est inestimable ! La confiance en lui est un cadeau que nous lui offrons pour la vie.

Et si notre enfant sait que nous avons confiance en lui et qu’il peut également nous faire confiance, il sera plus enclin à nous confier ses états d’âme. Notre relation augmentera en qualité.

Découvrez ici les capacités des enfants en cuisine selon leur âge.

Enfants en cuisine

 

4.  La complicité

Cuisiner ensemble crée un moment de complicité… surtout lorsqu’on fait de la pâtisserie et qu’il est temps de lécher le plat ! 😀

Chaque moment de complicité passé ensemble augmente la connexion parent-enfant.

 

A retenir

Maintenons cette connexion avec notre enfant en partageant des moments de complicité, que ça soit dans la cuisine, dans la chambre ou à l’extérieur de la maison.

Ces moments nourriront vos enfants pour la vie.

Cliquez ici pour télécharger gratuitement l’e-book : Comment favoriser la connexion parents-enfant

 

Nath, votre Conseillère en Nutrition

Articles similaires

4 réponses

  1. Merci Nathalie pour ta participation à mon carnaval d\’articles ! Ton article m\’intéresse personnellement car je suis convaincue que cuisiner renforce la connexion – surtout lorsque je lis ton article – mais je n\’ai pas encore commencé avec mon enfant, et je ne sais pas trop ce que les enfants peuvent faire, par âge. Ca serait vraiment super si tu pouvais nous donner des conseils par tranche d\’âges ! A bientôt 🙂

  2. Merci Nathalie pour ta participation à mon carnaval d’articles ! Ton article m’intéresse personnellement car je suis convaincue que cuisiner renforce la connexion – surtout lorsque je lis ton article – mais je n’ai pas encore commencé avec mon enfant, et je ne sais pas trop ce que les enfants peuvent faire, par âge. Ca serait vraiment super si tu pouvais nous donner des conseils par tranche d’âges ! A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En exclu, découvrez notre bestseller:

"Simplifiez-vous la cuisine !"

Accédez GRATUITEMENT à mon Nouvel eBook

« Le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

cover3d-393464-16

+ 2 BONUS exclusifs:
1 Check-list & 5 recettes !

Je hais les spams tout autant que vous: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à tendre vers une alimentation saine et équilibrée pour vous et vos enfants. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

A propos de moi

bio-image
sign-logo

Recevez GRATUITEMENT mon Nouveau Guide !

« le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

* Pourquoi le goûter est 1 collation essentielle pour votre enfant

Les 6 Erreurs à ne surtout pas commettre

5 astuces simples pour parvenir à préparer des collations saines pour toute la semaine.

* 2 secrets à connaître absolument

… Et je vous offrirai également 2 BONUS inédits ! :-)

Recevez GRATUITEMENT mon Nouveau Guide !

Guide des collations saines

« le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

+ 2 Bonus inédits !