Le bonheur de cuisiner avec son enfant

Cuisiner avec son enfant

Cuisiner avec son enfant. Cuisiner n’est pas seulement « nourrir sa famille ». C’est beaucoup plus riche que ça. On peut transformer cette tâche en moment de partage, de complicité, d’apprentissage et de découvertes. Un moment de bonheur en famille où nos enfants peuvent nous épater !

Vous en doutez ?

Cet article va vous le démontrer !

 

Notre erreur

Avez-vous aussi commis cette erreur ?

Lorsque ma première fille est née, il y a plus de 9 ans, je me suis renseignée, comme la plupart des parents, sur le matériel à acquérir pour notre chez nous. Lit, parc, relax, jeux, etc. figuraient dans les essentiels à avoir d’après les informations des magazines, de l’entourage, etc. La barrière qui séparait le salon de la cuisine également.

« Evidemment ! La cuisine est un endroit dangereux, avec le four, les plaques de cuisson, les couteaux, etc. Il faut ABSOLUMENT que vous mettiez une barrière pour protéger votre bébé lorsqu’il commencera à ramper. »

Voilà le discours entendu. Pour être un bon parent, il faut interdire à notre enfant d’entrer dans la cuisine. Et comme nous voulions être de bons parents, nous l’avons achetée et placée.

Quelle erreur ! La cuisine était pour notre fille un endroit interdit. Lorsque je cuisinais, elle se mettait parfois debout de l’autre côté des barreaux à me regarder  😥 . Je regrette tellement d’avoir mis cette barrière !

On a déménagé quand notre grande a eu 4 ans et notre seconde 1 an et demi. On a décidé (par rapport à la configuration de la maison) de ne plus installer de barrière qui séparait le salon de la cuisine. Ça fait déjà 5 ans, 3 enfants et 0 accident.

Depuis que la cuisine est libre d’accès, nos enfants l’ont découverte ainsi que toutes ses richesses, ses possibilités de créations, etc. Ils ont découvert le matériel de cuisine, les aliments bruts avant d’être cuisinés, etc. Et mes deux plus jeunes participent souvent à la confection des repas ou des desserts. Ça intéresse beaucoup moins mon aînée. Je ne peux m’empêcher de penser que le fait de ne pas lui avoir fait découvrir ça petite a influencé son intérêt. Vous connaissez, vous aussi, le symptôme de la maman qui se pose trop de questions et qui culpabilise pour tout?  😯

Le bonheur de cuisiner avec son enfant

 

Le bonheur de l’estime de soi

Et maintenant, le bonheur !

Quel bonheur de voir mes enfants se débrouiller en cuisine !

oeuf au plat enfant

Quel bonheur de voir leurs yeux s’illuminer lorsqu’ils réussissent quelque chose ! Quel bénéfice pour leur estime d’eux-mêmes ! Je pense que je me souviendrai toujours de la joie de ma seconde lorsqu’elle a fait des oeufs au plat pour nous 5 et qu’ils étaient tout simplement parfaits : le jaune n’avait pas cassé et ils étaient cuits à la perfection.

Et quel bonheur de voir mon petit bout mélanger, avec un air concentré et « de grand », des ingrédients pour faire des cakes ou des cookies. Et dire régulièrement « Stop » pour qu’on arrête de mélanger car il a décidé que c’était le moment d’ajouter un nouvel ingrédient dans la pâte. « Tu vois maman, je suis un grand. Je sais comment faire de la pâtisserie ». 

Bon, pour la petite histoire, il dit « POP » en levant les bras et pas « STOP »  😆

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes de cuisiner avec son enfant” organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésitez pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

 

Le bonheur de l’autonomie

Quel bonheur de voir mon petit bout depuis très jeune se débrouiller tout seul : prendre son assiette et ses couverts, les mettre à table, m’aider à vider le lave-vaisselle, séparer les quartiers de sa mandarine, etc.

Laisser son enfant participer à la vie dans la cuisine = lui apprendre l’autonomie. Quoi de mieux pour son développement?

Découvrez ici ce dont nos enfants sont capables en cuisine !

 

Autonomie de l'enfant en cuisine

 

Mon petit bonheur  😉 

Mon petit bonheur personnel : lorsque je cuisine un nouveau repas ou une nouvelle pâtisserie et qu’il fait l’unanimité  🙂 . Ça me fait du bien au moral… surtout quand j’ai essuyé avant ça un ou deux échecs  😉

Une recette qui a très bien fonctionné : les cookies fait maison.

 

A retenir

1/2h en cuisine peut devenir un merveilleux moment avec son enfant. Laissez-lui une place et vous serez éblouis par ses capacités et son intérêt. Les enfants aiment imiter les adultes. C’est d’ailleurs pour cette raison que dans les magasins de jeux vous trouvez tout le matériel de la maison à leur taille (cuisine, fer à repasser, balayette, …)  😉

Vous souhaitez découvrir les 5 astuces de Marie, du blog j’apprends à être maman, pour occuper sa fille pendant qu’elle cuisine ? C’est par ici !

Et chez vous? Comment ça se passe?

 

Nathalie, votre Conseillère en Nutrition

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes de cuisiner avec son enfant” organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésitez pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

Articles similaires

8 réponses

  1. Je crois que mon fils a longtemps étudié comment je séparais les blancs des jaunes d\’oeufs sans que je m\’en aperçoive, et un jour il a voulu faire pour reproduire les gestes qu\’il avait vu de si nombreuses fois : c\’était un moment très fort, ou je suis restée bouche bée qu\’il y arrive (il n\’avait pas trois ans!)
    Marie

  2. ma fille de 4 ans et demi adooooore cuisiner avec moi et même si cela me prends un peu plus de temps, c\’est un vrai bonheur !
    Comme tu le dis, elle fait cela avec tellement d\’enthousiasme et de concentration… 😉 et elle me donne même des idées comme rajouter des éclats de noix dans la salade de fruit, top !!!

    1. Bonjour Kristina !

      C\’est super que ta fille adore cuisiner avec toi et te donne des idées 🙂

      Plus ta fille va grandir, plus elle sera autonome en cuisine. Mes filles ont 7 et 10 ans et, maintenant, je n\’ai qu\’à les superviser quand elles font de la pâtisserie. Du coup, pendant ce temps-là (pour rester dans la cuisine), j\’en profite pour faire le repas ou m\’avancer dans une autre préparation… ou faire une autre pâtisserie avec mon petit bout de 3 ans 🙂

      A bientôt !

  3. Je découvre avec grand plaisir votre blog via le blog « Cel, à table! » Merci pour ce partage!
    Dès que je me mets en cuisine, j’ai mes deux petits loulous (20 mois et 4 ans) qui rappliquent en quatrième vitesse pour m’aider! J’avoue que, quand j’arrive tout juste du boulot et que j’ai 10 minutes pour préparer le dîner…c’est chaud! Mais quel bonheur de les voir faire la cuisine, apprendre, découvrir. J’en avais même fait un article dessus (parce qu’il faut l’avouer, c’est parfois sportif de faire la cuisine avec eux!) https://parentzen.fr/cuisiner-avec-les-enfants/

    1. Oui 20 mois et 4 ans, ce sont encore des âges où on doit beaucoup les accompagner. Par la suite, ils deviendront autonomes et te faciliteront la vie en cuisine 🙂

      Merci pour ton témoignage et le partage de ton article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En exclu, découvrez notre bestseller:

"Simplifiez-vous la cuisine !"

Accédez GRATUITEMENT à mon Nouvel eBook

« Le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

cover3d-393464-16

+ 2 BONUS exclusifs:
1 Check-list & 5 recettes !

Je hais les spams tout autant que vous: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à tendre vers une alimentation saine et équilibrée pour vous et vos enfants. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

A propos de moi

bio-image
sign-logo

Recevez GRATUITEMENT mon Nouveau Kit !

Guide des collations saines

« le Kit Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

+ 2 Bonus inédits !