garçon qui boude
Astuces

Mon enfant boude à table !

 

Salut les parents !

Cet article fait suite au carnaval d’articles organisé par Chang du blog www.ParentaliteZen.com. Les blogueurs s’organisent et publient autour du thème “Vos meilleures solutions face à un enfant qui boude ! “. Les lecteurs auront accès librement à la compilation sous forme d’ebook gratuit de tous les articles et des meilleures solutions de blogueurs face à un enfant qui boude.”

Le thème de l’enfant qui boude m’a interpellée car avec 3 enfants j’ai souvent vécu cette situation  😉

Alors aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous les différentes manières d’appréhender un enfant qui boude à table. Je pense que vous l’avez déjà tous vécu:  vous préparez un repas, votre enfant vient s’asseoir à table, il regarde ce qu’il a dans l’assiette et là… il nous sort sa “tête de boudeur”… Vous savez, celle qui a les sourcils froncés et la bouche en cul de poule. Rajoutez à ça les bras croisés et on obtient “le boudeur”.

garçon qui boude

 

Là, vous avez bien compris qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. Mais quoi? Peut-être que vous vous sentez démunis face à cette situation: dois-je me fâcher? L’ignorer? L’obliger à manger? Etc.

Actuellement, de nombreux parents se documentent sur la parentalité bienveillante. Vous pouvez trouver des informations à ce sujet ici ou ici.

Moi-même, je m’y intéresse beaucoup depuis plusieurs années. C’est pourquoi, ma réaction face à un de mes enfants qui boude va dans le sens de la parentalité bienveillante.

Lorsqu’un de mes enfants boude, je vais aller chercher ce qui se cache derrière ce comportement. Un enfant qui boude veut exprimer quelque chose mais n’est pas assez mature pour l’exprimer verbalement.

« À 3 ou 4 ans, il est difficile d’exprimer clairement ses frustrations : bouder permet de manifester son mécontentement sans avoir à le verbaliser », explique Catherine Dolto, pédiatre et auteur de “Bouder” (album pour les 3-5 ans).

 

 

Je sais qu’il faut alors faire preuve de patience, que ce n’est pas toujours facile et que c’est une situation désagréable à devoir gérer. C’est d’autant plus difficile quand nous ne savons pas ce qui a déclenché ce comportement.

 

 

Qu’est-ce que peut cacher la bouderie?

1. La fatigue

Et oui, tout simplement. La fatigue peut rendre votre enfant énervé et irritable. Il peut alors se mettre à bouder, à être désagréable ou même à pleurer. Eva (ma deuxième) est championne pour ça 😉 . Cela vous arrive peut-être à vous aussi de réagir de cette manière, à cause de la fatigue (moi oui! … D’ailleurs, peut-être qu’Eva tient de moi à ce niveau-là? 🙄 )?

Enfant fatigué

Utilisez alors toute votre patience, soyez tendre avec lui, câlinez-le. Il a peut-être juste besoin d’être dans vos bras, sans parler.

S’il ne mange dès lors pas beaucoup, ne vous inquiétez pas. Il se rattrapera au prochain repas  😉

Et s’il s’agit bien de fatigue, essayez de le mettre tôt au lit le soir-même.

 

2. L’enfant n’aime pas ce qu’il y a dans son assiette

Votre enfant n’aime peut-être pas le repas que vous lui présentez. Eh oui, ça je connais très bien ! Pour ça, c’est Ilona (ma première) qui est la number one 😉 . Je vous expliquerai plus bas comment éviter en amont cette bouderie.

 

3. Bouder cache une autre émotion

Peut-être votre enfant a-t-il vécu d’autres déceptions ou moments difficiles au cours de la journée (un copain qui n’a pas voulu jouer avec lui, son institutrice avait parlé d’une activité qu’ils n’ont finalement pas pu faire, etc.). Un repas qui ne lui plaît pas dans l’assiette et c’est la déception de trop.

tristesse

J’en ai discuté avec Ilona qui m’a très bien expliqué ça : “M’man, chaque événement qui va pas dans la journée est comme une goutte d’eau dans un verre. Et le repas qui me plaît pas est la goutte d’eau qui fait déborder ce verre. Et là, je boude ou j’explose”. 

Bouder au repas est alors le prétexte pour faire sortir les frustrations de la journée.

 

4. La bouderie peut cacher de la souffrance

Isabelle Filliozat nous explique que la bouderie est un langage et qu’elle est le signe d’une souffrance.

L’enfant peut bouder lorsqu’il se sent incompris ou victime d’injustice. “Ma mousse au chocolat est plus petite que la sienne !”. Il montre l’injustice qu’il n’est peut-être pas capable de verbaliser.

Lorsque notre enfant boude, il n’est plus capable de se mettre en relation avec son cerveau préfrontal (celui de la pensée et du raisonnement) et donc plus capable de réfléchir. Nous devons donc l’aider à verbaliser et entrer dans la communication. S’enfermer dans sa bouderie ne résout pas le problème.

 

5. L’état d’esprit du moment

Il est important de tenir compte de l’état d’esprit dans lequel l’enfant arrive à table. Celui-ci joue un rôle.

Que s’est-il passé juste avant de venir à table? Un dispute avec son frère ou sa soeur? Une tâche qu’il a dû effectuer à contrecoeur (ranger sa chambre, prendre sa douche, etc). Ça, c’est aussi du vécu chez moi 😉

N’importe quel événement antécédent peut occasionner sa bouderie actuelle.

fille qui boude

 

Comment gérer les bouderies?

1. En amont :

  • Au niveau du repas, j’essaie de toujours de mettre dans l’assiette au moins un aliment que mes enfants aiment. Cela diminue déjà le risque de bouderie  😉

 

  • Quand je vois qu’un de mes enfants n’est pas de très bonne humeur et pourrait se mettre à bouder à table, je prends les devants : j’essaie de rendre le moment du repas ludique en faisant par exemple un dessin dans l’assiette avec les aliments. Vous pouvez découvrir ici ce que je fais avec les kiwis

 

  • Dès que je suis à table, j’essaie de changer son état d’esprit : “Quel a été ton meilleur moment de la journée?”

 

  • Si je vois avant le repas qu’un de mes enfants a quelque chose sur le coeur, j’en discute avec lui avant le repas. J’essaie de désamorcer ça avant de passer à table afin que le repas se déroule dans une bonne ambiance… et que mon enfant mange à la place de bouder 😉 S’il ne parvient pas à s’exprimer, vous pouvez dessiner avec lui, utiliser le jeu (par exemple à l’aide de figurines ou de peluches) pour essayer de faire sortir ses émotions. Faites-lui un câlin (si votre enfant vous le permet). Celui-ci entraîne une sécrétion d’ocytocine qui développe un bien-être émotionnel.

câlin

 

2. Au moment de la bouderie :

J’essaie de creuser pour savoir ce qui a pu déclencher cette bouderie car je sais que le punir ou se fâcher ne résoudra pas ce qui se passe à l’intérieur de lui.

Peut-être ne comprend-il pas lui-même son comportement? Il a alors besoin que je l’aide à s’exprimer. Je tente de renouer la communication… même si ce n’est pas toujours facile.

Au fil du temps, nos enfants comprennent que discuter avec nous est plus bénéfique que de bouder, et ils se sentent plus vite mieux et apaisés.

C’est facile à dire écrire mais comment faire ?

  • Surtout, restez calme. Si vous vous énervez, votre enfant sera moins enclin à vous parler. Parlez-lui calmement. Je sais que ce n’est pas toujours facile mais plus vous vous énerverez, plus sa bouderie risque de durer ! Quand je sens que je perds patience, je laisse la place à mon compagnon s’il est présent… et quand ce n’est pas le cas, je respire profondément pour essayer de me calmer avant de parler.

enfant en colère

 

  • Essayez de mettre ensemble des mots sur son comportement et ses sentiments“Je vois que tu es triste…”, “Je vois que tu es en colère…”

 

  • Commencez/continuez votre repas avec les autres membres de la famille en tentant de lui parler / de l’inclure de temps en temps.

 

  • Faites diversion en parlant d’autre chose / en montrant autre chose. Lorsque je procède de cette façon, je reviens plus tard sur sa bouderie afin d’en discuter avec lui pour l’aider à mettre des mots sur ses émotions.

 

3. Voici les réactions à (essayer d’) éviter :

  • N’isolez pas votre enfant s’il boude car cela aggravera son problème.

 

  • Ne lui donnez pas autre chose à manger, par exemple un aliment qu’il réclame car ça peut devenir une mauvaise habitude : les enfants comprennent très vite comment obtenir ce qu’ils souhaitent. Par exemple : “si je boude mon repas, mes parents ne vont pas me laisser sans manger, donc, j’aurai le biscuit que je souhaite et je ne devrai pas manger mes légumes”. Un enfant ne se laissera pas mourir de faim ! Il peut alors finir par utiliser la bouderie comme chantage pour obtenir ce qu’il souhaite. S’il comprend qu’il peut obtenir ce qu’il veut en boudant, il ne se privera pas de recommencer ! Nos enfants sont très intelligents pour ça  😀

De plus, si son comportement cache quelque chose, cela ne résoudra pas le problème.

 

4. A savoir

Ne confondez pas la bouderie avec la néophobie : La néophobie alimentaire est une phase normale par laquelle beaucoup d’enfants passent. Les enfants ont alors peur des nouveaux aliments. Ils comprendront petit à petit que les nouveaux aliments ne sont pas dangereux pour eux et qu’ils peuvent même leur plaire ! Montrez le bon exemple : mangez ces aliments.

Si votre enfant est encore petit, habituez-le à une grande palette d’aliments différents afin qu’il élargisse son répertoire alimentaire. Je regrette de ne pas avoir pris conscience de ça à la naissance de ma grande (qui a maintenant presque 9 ans et demi). J’essaie depuis 3 ans de lui faire découvrir d’autres aliments, goûts, etc. mais c’est difficile pour elle d’apprécier ces nouvelles saveurs.

 

A retenir

Lorsque votre enfant boude, essayez de trouver ce qui se cache derrière. Aidez-le à verbaliser avec lui ses émotions, ses ressentis.

Etre capable d’exprimer ce qu’on ressent est essentiel à tout âge de la vie. Vous lui rendrez un grand service en lui apprenant ça  🙂

 

Et vous? Que faites-vous quand votre enfant boude à table ?

Et, si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez télécharger mon e-Book gratuit afin de recevoir les clés pour une alimentation saine pour vous et vos enfants.

 

A très vite !

Nath, votre conseillère en nutrition

 

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  • 7
    Partages

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je reçois gratuitement    mon super e-Book  :-)