occuper son enfant pendant qu'on cuisine

Occuper son enfant pendant qu’on cuisine : 5 astuces !

 

Vouloir cuisiner des repas sains et équilibrés au quotidien. Voilà une belle attention ! Mais comment y parvenir avec nos enfants qui nous tournent autour ? Qui nous réquisitionnent tout le temps ? Comment occuper son enfant pendant qu’on cuisine ? 

Je laisse “la parole” à Marie qui va vous dévoiler ses 5 astuces !

 

Je suis Marie du blog japprendsaetremaman.com. Depuis que je suis mère, je fais encore plus attention qu’avant à ce que nous mangeons, pas spécialement au niveau des recettes mais plutôt du point du vue des aliments. Car je vais vous avouer quelque chose, faire la cuisine, ce n’est pas ma passion

Oups! Oser dire ça sur un blog de cuisine? Oui, oui, car j’imagine que je ne suis pas la seule dans ce cas 😉 

Malgré cela, Nathalie a été très compréhensive et m’a proposé d’écrire sur un sujet qui me parle quasiment chaque jour et qui a trait à la préparation des repas : comment occuper son enfant pendant qu’on cuisine.

Vous l’avez compris, comme je préfère d’autres activités à celle de cuisiner, j’essaie d’optimiser au maximum le temps où je fais la popote. En moyenne, le temps de préparation n’excède pas 15/20 minutes et si je peux faire deux repas en même temps, comme préparer un repas chaud à servir tout de suite et une salade froide pour le lendemain, je n’hésite pas!

Un quart d’heure, c’est plutôt court pour préparer un repas, mais vous savez comme moi que 15 minutes pour un enfant qui n’a rien à faire c’est horriblement long ! Et il risque de vous le faire savoir bien avant que vous n’ayez terminé d’éplucher une carotte! 

Alors voici quelques astuces que j’ai personnellement testées pour occuper son enfant pendant qu’on cuisine.

occuper son enfant en cuisine

1. Proposer à son enfant de participer à la préparation du repas

 

Ma fille de 3 ans joue encore dangereusement avec les couverts donc j’essaie de trouver des activités culinaires à faire directement avec les mains. J’ai remarqué qu’elle adorait éplucher minutieusement les aliments comme les œufs durs ou les clémentines, donc quand il y en a, c’est pour elle !

cuisiner avec son enfant

Quand je fais une quiche, je l’occupe en lui donnant un bout de pâte à tarte en prenant les bords qui dépassent de mon plat. Elle peut alors, comme avec la pâte à modeler, en faire des boules, un serpentin ou une mini base de tarte que l’on met dans un mini plat. Je lui propose aussi de disposer les courgettes ou les poireaux sur l’ensemble de la pâte.

Toutes ces petites choses prennent du temps, et pendant qu’elle fait tout cela, moi j’avance sur le reste du repas.

Pour les enfants plus grands, ou tout simplement ceux qui maîtrisent mieux les objets tranchants, vous pouvez trouver d’autres activités comme éplucher et couper les légumes, doser des ingrédients, râper du fromage, mettre la table, remplir la carafe d’eau. Il y a plein de petites choses à faire, il suffit juste d’y penser.

 

2. Proposer à son enfant de vous aider sur une autre tâche ménagère

Les enfants aiment imiter les grands, et à fortiori les adultes. Dès que je prends le balai, ma fille veut l’essayer mais comme il est vraiment trop grand pour elle et qu’elle donne des coups dans les meubles et les murs, je dois trouver autre chose à lui faire faire. Elle a bien un petit balai à sa taille, mais parfois elle désire vraiment faire « un truc de grand ».

Et là, l’idée me vient. Le linge propre et sec ! Je mets tout dans le bac à linge, j’emporte ce que j’ai à faire dans le salon et je peux ainsi regarder ma fille plier le linge sur la table basse pendant que j’épluche les légumes.

J’emmène aussi un petit ramequin avec moi, car bien souvent, elle aime manger quelques bouts de carottes ou de chou rouge avant le repas à table. C’est comme si elle mangeait une petite entrée une demi-heure avant le vrai repas. Qui irait se plaindre quand son enfant lui demande des légumes ?

 

3. Avoir à disposition un ou plusieurs jeux dans la cuisine

Il arrive qu’un enfant ne veuille pas toujours aider son parent. Il ne sert alors à rien de le forcer. Quand c’est le cas, avant de m’atteler à la préparation du repas, j’accompagne ma fille dans sa chambre pour qu’on choisisse ensemble un jeu auquel elle jouera pendant que je ferai la cuisine.

jeux dans la cuisine pour occuper son enfant

Bien souvent, mon frigo m’a été d’une grande aide. Nous avons 2 jeux avec des magnets, l’un permet de créer des personnages (chacun d’eux est divisé en 3, avec les jambes, le corps et la tête) et l’autre est tout simplement composé d’animaux exprimant une émotion.

Avec le jeu des personnages à recréer, elle joue en autonomie, avec l’autre jeu on joue ensemble. Mais dans tous les cas, je garde mes mains libres car c’est seulement par la voix que je l’accompagne dans son jeu. Je peux, par exemple, lui demander de trouver et coller « la grenouille étonnée » ou le « mouton qui s’ennuie ».

En plus, cela permet de développer son vocabulaire des émotions et des ressentis, donc je ne vais pas m’en priver ;-).  Et s’il y a des jeux partout dans la cuisine après, je me sers d’une astuce de rangement spéciale tout petits apprise lors d’un cours d’éveil corporel. 

Avec des enfants plus grands, pourquoi ne pas faire des jeux qui ne nécessitent que le langage ? Jouer aux devinettes, aux monsieur et madame ont un fils, faire un pendu sur une simple feuille de papier permet de passer un bon moment tout en continuant à faire ce qu’on a à faire.

  

4. Emporter quelques livres pour enfants dans la cuisine

Cette astuce-ci, je l’ai d’abord testée les mercredis lorsque son papa était parti au travail et que je n’étais pas encore lavée. Je prenais ma fille avec moi dans la salle de bain et 5/6 de ses livres. Elle avait alors le temps de les consulter et moi de prendre une douche.

J’ai donc tout simplement transposé l’astuce dans la cuisine. Comme pour l’occupation précédente, nous allons ensemble choisir les livres dans la bibliothèque puis elle les regarde et me montre les images auxquelles je peux répondre sans avoir à détacher mes mains de mon travail.

occuper son enfant pendant qu'on cuisine

 

5. Mixer les occupations

Il y a des soirs où une de ces activités ne suffit pas à couvrir tout mon temps de préparation alors je les additionne ! Un jeu de magnets pendant 5 minutes, un livre ou 2 par la suite, la disposition des courgettes dans la quiche, un petit ramequin de carottes crues à grignoter suffisent à remplir le quart d’heure de préparation du repas.

Alors c’est vrai, cela demande de se creuser la tête pour trouver des idées suivant leur âge et leurs affinités, mais la chance qu’on a avec les enfants, c’est qu’ils n’ont bien souvent pas besoin de beaucoup de matériel pour s’amuser, alors profitons-en !

 

6. Occuper son enfant pendant qu’on cuisine : la fausse bonne idée

Les vidéos Youtube ou les jeux vidéos sur la tablette constituent de fausses bonnes idées. 

occuper son enfant avec la tablette

 

Alors certes, vous aurez tout le temps disponible pour faire votre repas, voire même cuisiner toute la nuit si vous le désirez, mais à quel prix ! Peu d’échanges et de complicité entre vous, aucun apprentissage pour les touts petits.

Et si vous pensez que vous l’utilisez trop, je vous ai préparé un article qui vous donne 5 astuces pour limiter les écrans. N’hésitez pas à le parcourir à la recherche de solutions 🙂  .

 

Le point commun entre toutes ces occupations

Avez vous noté un point commun entre ces différentes idées pour occuper son enfant pendant qu’on cuisine ? Toutes sont basées sur le relationnel que l’on construit avec son enfant. Établir une connexion, garder le lien est à mon sens un socle indispensable à l’harmonie familiale. C’est pourquoi j’ai écrit pour vous «les 7 clés d’une relation sereine et épanouie avec vos enfants» . Téléchargez-le gratuitement en cliquant sur le lien !  

relation épanouie avec son enfant

Partager l'article :
  • 26
  • 1
  •  
  •  
  •  
  • 19
  • 46
    Partages

12 Comments

  • Gabriel Tricottet

    Tu remercieras Marie de ma pars pour cet article 🙂

    C’est vrai que de façon général les enfants aime faire ce que l’on fait.
    Perso ma petite veut tout le temps participé quand je fais à manger. Pas moyen de faire autrement, du coup je me retrouve en retards dans mon planning, du coup je vais faire à manger quand elle fait autre chose, je sais ce n’est pas bien 🙁

    Merci pour ton article, je vais repenser les moments de préparation 🙂

    • Nathalie Mertens

      Oui, c’est sûr qu’avec nos enfants, cuisiner prend parfois plus de temps.
      Au départ en tout cas. Car plus les enfants grandissent et acquièrent du savoir-faire, plus ils nous aident et on gagne du temps.
      Apprendre à nos enfants à cuisiner avec nous, c’est un investissement à long terme 😉

  • Caroline

    Merci beaucoup pour ce super article !!

    D’une manière générale mes enfants adorent participer à la cuisine avec moi ! Ils apprennent à cuisiner, ils connaissent de plus en plus d’ingrédients et ça leur plait beaucoup !

    Mais parfois ils n’ont pas envie, et c’est important de pouvoir continuer à cuisiner tout en étant avec eux quand même donc merci pour ces bons tuyaux 🙂

    Quand ils ont envie de cuisiner avec moi, j’en profite pour leur apprendre le vocabulaire des ingrédients ou des phrases en anglais et en espagnol ! On rigole bien et c’est utile !! Si cela vous intéresse d’en savoir plus, je vous invite sur mon blog https://happykidsafari.com

    Merci encore en tous cas pour toutes ces idées c’est top top !!
    Caroline

    • Nathalie Mertens

      Bonjour Caroline,

      C’est une très bonne idée de profiter de la cuisine pour apprendre le vocabulaire d’une langue étrangère à nos enfants !
      Je vais retenir ton astuce pour mes filles qui sont avides d’apprendre l’anglais 😉

  • Thierry

    Bonjour Nathalie et merci Marie,
    Des trucs simples et faciles à mettre en place. En effet s’il y a moyen d’éviter les écrans, c’est encore mieux. La meilleure proposition c’est en effet pour nous d’inviter les petits à participer à l’élaboration du repas. L’avantage est double : ils sont occupés et ils ne viennent pas dire que c’est pas bon puisqu’ils ont aidé à la préparation. Ce n’est évidemment

  • Delphine

    Article très interessant surtout quand on pense à tout les dangers potentiels que représente une cuisine 😕 mieux vaut comme tu le dis si bien les occuper soit les faire participer quand cela est possible

  • Anne-Christine

    Merci pour cet article ! J’avoue que depuis que nous avons une cuisine ouverte sur le salon et la salle à manger, cela a changé ma vie !!! Le moment de préparation des repas était avant très compliqué. maintenant, ils peuvent venir aider et repartir sans avoir l’impression de s’éloigner, faire une activité tout en ayant une conversation avec moi… bref, génial. J’aurai bien aimé avoir tous ces petits trucs de cet article avant !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.