Santé

8 pièges du goûter : les aliments à éviter !

 

Vos enfants prennent-ils un goûter chaque jour ? Vous êtes-vous déjà demandé si ce goûter était nécessaire ? Et quel type de goûter leur donnez-vous ? Quels sont les pièges du goûter à éviter absolument ?

Beaucoup d’industries agro-alimentaires créent des publicités avec des biscuits / viennoiseries “saines”, “bonnes pour la santé”, car ils apportent à votre enfant “tout ce dont il a besoin”. Ces publicités nous disent que ces biscuits contiennent des céréales complètes, des vitamines, des fibres… Mais elles ne disent pas tous ce qu’elles contiennent de néfastes pour la santé de votre enfant !

Je vais passer en revue 8 types d’aliments que beaucoup de parents donnent à leurs enfants en pensant bien faire.

Avant de les décrire, sachez que oui, vos enfants ont besoin d’un goûter ! Je ne vais pas développer ici les raisons pour lesquelles ce 4ème repas est essentiel car cet article est déjà suffisamment long ;-). Alors, pour ça, vous devrez me croire sur parole 😀

 

1. Les galettes de riz : les pièges du goûter

En donnant une galette de riz a votre enfant, avez-vous l’impression de lui donner un goûter sain ? Oui ? Et pourtant, la galette de riz est un faux ami ! C’est un des pièges du goûter à éviter !

Elle est présentée comme saine, peu calorique. Comme un coupe-faim “santé”.

On vous les vend bio et même au rayon diététique… et pourtant, c’est loin d’être un aliment diététique !

 

En quoi est-elle un piège du goûter ? 

  • Sucre caché : La galette de riz a un index glycémique de 85 et une charge glycémique de 60 ! Ce qui est énorme ! Avaler une galette de riz, c’est comme manger du sucre… avec le goût sucré en moins ! Pour la comparaison : le sucre de table a un index glycémique de 70 et une charge glycémique d’environ 60… Pour en savoir plus sur le sucre, c’est par ici !

 

  • Un index glycémique élevé, comme nous venons de le voir. Pour votre information, un index glycémique bas se situe entre 0 et 35, un index glycémique moyen entre 35 et 50, et un élevé supérieur à 50. Concrètement, quel impact cela a-t-il ? Plus l’index glycémique est élevé, plus le pancréas doit libérer de l’insuline. Il doit travailler de manière intensive, ce qui est néfaste à long terme pour le corps (risque de surpoids et d’obésité, vieillissement prématuré, résistance à l’insuline puis diabète de type 2, …). Découvrez-en davantage sur l’index glycémique ici !

 

  • Calorique : avec environ 390 kcals pour 100 grammes, la galette de riz est très calorique !

 

galettes de riz : goûter à éviter

  • Prise de poids : Le corps stocke le sucre qui n’est pas dépensé sous forme de graisses dans le corps. Et, en plus, le corps de votre enfant n’utilise plus ses réserves de graisses comme source d’énergie, vu qu’il en reçoit à profusion. Résultat : une prise de poids.

 

  • La galette de riz n’est pas rassasiante. Votre enfant aura rapidement à nouveau une sensation de faim (qui n’est pas une véritable faim mais simplement une impression d’avoir faim)… et il réclamera un aliment sucré ! J’en avais déjà parlé dans d’autres articles : le sucre appelle le sucre. En mangeant un aliment sucré, le corps de votre enfant en redemande 2 heures après. C’est physiologique. Suite à l’hyperglycémie, l’hypoglycémie arrive 2 heures plus tard avec, comme symptômes : fatigue, difficultés de concentration et d’attention (imaginez l’effet au niveau scolaire si votre enfant en mange le matin ou à la collation), vertiges…

 

Mais rassurez-vous…

Après ce tableau vraiment “noir”, je vais quand même vous rassurer ;-). Ce n’est pas en mangeant une ou deux galettes de riz de temps en temps que ça va avoir un impact sur la santé de vos enfants ! Je souhaite simplement vous avertir des risques s’ils en consomment trop ou trop souvent !

Le véritable piège est de penser que la galette de riz est un aliment sain et, de ce fait, en consommer trop !

 

2. Biscuits industriels

Je ne sais pas si vous avez déjà pris conscience de la taille du rayon des biscuits dans les supermarchés ? Il est énoooorme !!!!

Alors, vous savez qu’ils ne sont pas bons pour la santé de vos enfants mais comment trouver les “moins pires” dans ce rayon à rallonge ? 😕

Comment éviter ces pièges du goûter ?

biscuits industriels : pièges du goûter

 

Les pièges des biscuits industriels

Je pense que vous en connaissez certains 😉

  • Le sucre, en grande quantité, évidemment…

 

  • Les acides gras “trans”, ce sont les “mauvaises graisses”, celles qui augmentent le risque de maladies cardio-vasculaires, de cancers, … Comment pouvez-vous les reconnaître ? Vous verrez écrit sur l’emballage : “graisses partiellement hydrogénées” ou un texte similaire.

 

  • Les additifs : sirop de glucose, amidon de blé, émulsifiants, arômes, conservateurs, … Et oui : les biscuits doivent pouvoir être conservés au moins 6 mois ! Essayez de conserver 6 mois vos biscuits “fait maison”… Je n’oserais pas ouvrir la boîte après tout ce temps-là :mrgreen:

 

  • Les variantes selon la taille ! Et oui, pour un même biscuit, la liste des ingrédients peut être différente selon que vous achetez le petit ou le grand modèle… Il y a de quoi s’y perdre 😡 . Vous voulez un exemple ? Selon, le livre “Le bon choix pour vos enfants” écrit par le collectif laNutrition, le mini brownie aux noisettes Brossard contient un conservateur, un acidifiant, des émulsifiants et des gélifiants en plus que le grand modèle 😯

 

Attention aux allégations écrites sur les emballages !

“Au blé complet” Ne vous laissez pas piéger ! Il peut n’y avoir que 5% de blé complet, le restant des céréales étant raffinées (on y a retiré tous les bons nutriments).

“Riche en vitamine D” : Ok mais qu’en est-il des additifs, conservateurs, colorants… ? Faites le pour et le contre des différents ingrédients.

“Céréales” n’est pas synonyme de glucides lents ! Selon le type de céréales, le raffinage, le mode de cuisson, etc. la vitesse d’absorption des sucres est différente (méfiez-vous des céréales du petit déjeuner…).

 

Comment trouver les moins pires ?

Surtout, comme je l’ai écrit précédemment, ne vous fiez pas aux allégations écrites sur les paquets ! Ni aux personnages dessinés sur les emballages.

Un bon indicateur est le nombre d’ingrédients sur la liste : plus celle-ci est longue, moins bon est le biscuit pour la santé !

En tenant compte de l’index glycémique et du nombre d’additifs, en général, les “meilleurs” biscuits sont les biscuits secs, puis les biscuits secs nappés de chocolat puis les biscuits moelleux, les biscuits fourré et enfin les biscuits moelleux fourrés.

Mon côté écologique souhaiterait aussi que vous achetiez les biscuits avec le moins d’emballages possible 🙂 . Evitez par exemple les paquets où chaque biscuit est emballé séparément.

Vous pouvez également aller voir dans le rayon diététique pour adultes : certains biscuits sont meilleurs au niveau des ingrédients (moins sucrés, plus de bons nutriments…). Mais ça ne vous dispense pas de lire les étiquettes car “rayon diététique adulte” ne veut pas dire excellent pour la santé 😉 … Et ce n’est pas non plus une raison pour que vos enfants en mangent plus !

 

Comment cela se passe chez moi ?

J’achète de moins en moins de biscuits et j’en cuisine de plus en plus souvent avec mon petit bout et ma numéro 2 qui adorent faire de la pâtisserie ! Je vous l’ai déjà dit je crois 😉

Les quelques biscuits industriels que nous avons nous servent de “réserves” si on n’a plus des biscuits “faits maison”. Ça m’évite d’être “en stress”. Je sais que, si pendant une semaine je n’ai pas le temps d’en préparer, j’en ai toujours en réserve.

Je cuisine le plus sainement possible mais je suis aussi bienveillante avec moi-même. Si ça ne va pas une semaine, tant pis, je ferai à nouveau mieux la semaine suivante.

Gardez ça à l’esprit : prenez aussi soin de vous ! Ne vous mettez pas la pression ! Ne vous rendez pas malade pour que tout soit parfait !

 

3. Le chocolat, on adore ça !

Miam le chocolat !! Je ne sais pas vous et vos enfants mais moi, j’adore le chocolat ! Je peux sans problème me passer de biscuits mais pas de chocolat 😉

Le chocolat est bon pour le moral et nous apporte du magnésium et des antioxydants (polyphénols). Ce n’est pas une raison pour choisir n’importe lequel ou en manger en trop grande quantité 😛

 

Qu’est-ce qui différencie les chocolats ?

… à part la couleur 😉

  • Chocolat blanc : le plus mauvais pour la santé : beurre de cacao + lait en poudre + sucre. Comme il ne contient pas de pâte de cacao, il n’a pas de polyphénols (antioxydants excellents pour la santé).
  • Chocolat au lait : à éviter : pâte de cacao + beurre de cacao + lait en poudre + sucre (25% de cacao au minimum).
  • Chocolat noir : pâte de cacao + beurre de cacao (éventuellement) + sucre (35% de cacao au minimum).

 

Quel chocolat privilégier pour éviter ces pièges du goûter ?

2 critères à prendre en compte :

  • Plus la teneur en cacao est élevée, plus votre chocolat contient de polyphénols.
  • Regardez les étiquettes et achetez celui qui contient le moins de glucides.

Un morceau de chocolat au goûter ? Privilégiez le chocolat noir minimum 70 %.

 

Plutôt que d’acheter les sandwiches pré-emballés avec du chocolat à l’intérieur, donnez à votre enfant une tartine de pain complet avec cette pâte à tartiner chocolat-noisette .

 

4. Les yaourts “spécial enfant”

Yaourts : comment s’y retrouver ?

Les yaourts natures, ok. Il s’agit simplement de lait fermenté avec des ferments lactiques de type Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophiles.
Que le yaourt soit nature, aromatisé ou aux fruits, pour être appelé “yaourt”, il doit avoir été fermenté par ces deux types de ferments. Le yaourt contient donc des bactéries vivantes, ce qu’on appelle les probiotiques, bénéfiques pour la flore intestinale de votre enfant.
Les crèmes desserts et les riz au lait ne sont pas des yaourts car ils n’ont pas été fermentés. Ils n’apportent rien de bon au niveau nutritionnel. Achetez-les occasionnellement. Ne pensez plus qu’en donnant ce type d’aliments à votre enfant, il reçoit une portion de calcium…
Les yaourts contiennent des protéines (environ 3 à 4 g / 100 g),  du calcium et environ 4 g de glucides par 100 g (surtout sous forme de lactose, c’est-à-dire le sucre du lait. Mais ils contiennent moins de lactose que le lait).
Yaourts : pièges du goûter
Quand je regarde le rayon “yaourts” au supermarché, je n’y vois même pas la moitié avec de “simples yaourts natures”. La plupart sont des yaourts “améliorés” : les industriels y ont ajouté du sucre, des arômes, des conservateurs, des colorants, des exhausteurs de goût… Des substances très souvent néfastes pour la santé de votre enfant.
Les yaourts aux fruits, par exemple, contiennent des arômes, épaississants, conservateurs… Pourquoi ? Car les fruits sont une denrée instable (risque de s’abîmer, de brunir…) . Les conservateurs sont donc malheureusement essentiels.

Des chiffres alarmants

Au Royaume-Uni, une étude a été menée sur les produits à base de yaourt qui étaient vendus dans les supermarchés.

L’étude démontrait des résultats variables au niveau sucres, matières grasses, protéines, calcium et calories selon les yaourts.

Gardez à l’esprit qu’un yaourt nature contient environ 4 g de glucides par 100 g. Voyez maintenant les résultats:

  • Les yaourts destinés aux enfants ont en moyenne 10,4 g / 100 g de glucides (entre 4,8 et 14,5 g/100 g).
  • Les yaourts aux fruits ont une teneur moyenne de 11,9 g / 100 g de glucides (entre 4,6 g et 21,3 g/100 g).
  • Les yaourts aromatisés ont en moyenne 12 g/100 g de glucides (entre 0,1 et 18,8 g/100 g).

Les chercheurs n’ont trouvé que 2 yaourts sur 101 avec une teneur en sucre inférieur à 5 g de glucides pour 100 g !

Que devez-vous en retenir ? Privilégiez les yaourts natures, les Petits Suisses ou le fromage blanc et rajoutez-y vous-mêmes des ingrédients. Le mieux ? Des morceaux de fruits (frais ou surgelés). Sinon, un peu de miel, sirop d’érable, sirop d’agave, confiture…

Ne vous laissez plus piéger par les allégations santé, style “bon pour la croissance”, “excellent pour les os”… Lisez les étiquettes 😉

 

5. Les fromages pour enfants

Encore des pièges du goûter !

Vous voyez de quels fromages je parle ? Babybel, Kiri, Vache qui rit…

Rien ne vaut un véritable morceau de fromage : emmental, comté, parmesan, gruyère, … Ils sont fabriqués avec du lait, des ferments et du sel. Et c’est tout. Au plus simple, au mieux 😉 . Ils contiennent des protéines et du calcium (le parmesan et l’emmental en contiennent 8 x plus que le yaourt !).

N’en abusez pas pour autant : ils possèdent également du sel et des graisses saturées.

 

6. Oléagineux grillés et salés

En plus de contenir beaucoup de sel, les oléagineux grillés et salés renferment également des composés qu’on appelle produits de glycation avancés, très nocifs pour la santé (ils entraînent notamment le vieillissement prématuré du corps) !

Privilégiez les oléagineux naturels qui sont excellents pour la santé !

 

7. Chocolat chaud

En hiver, rien ne vaut un chocolat chaud à déguster près du feu après être allé jouer dehors 🙂

Ne vous laissez pas piéger par certains chocolats chauds industriels : la quantité de cacao peut n’être que de 9% et la quantité de sucre peut, quant à elle, aller jusqu’à 78% !!!

Réalisez votre chocolat chaud vous-même. Rien de plus facile !

La recette que je fais provient du livre de Martine Fallon :

Ingrédients :

  • 2 tasses de lait d’amande
  • 1 à 2 càs de poudre de cacao cru
  • 1 pincée de sel
  • 1 càs de miel

Préparation :

Mixer tous les ingrédients au Blender. Et c’est tout 🙂

Si vous souhaitez le boire chaud : chauffer doucement la préparation dans une casserole.

Bon appétit !

 

8. Jus de fruit industriels

Un jus de fruit industriel et voilà, le tour est joué ! Votre enfant reçoit une portion de fruits au goûter… ou non…

Rien ne vaut le jus fraîchement pressé. En effet, les jus industriels sont très sucrés, autant que les sodas !

Et encore meilleur que le jus “maison”, c’est le fruit entier qui contient les fibres. Celles-ci, en plus de favoriser un bon transit intestinal, permettent une plus lente absorption du sucre du fruit.

Evitez surtout les jus à base de concentré, les nectars et les sirops de fruits.

Et ce n’est pas parce que le jus est bio qu’il est nécessairement meilleur pour la santé 😡 . Lisez les étiquettes, encore et toujours…

Si vous souhaitez en acheter, privilégiez les jus 100% fruits ou les smoothies au rayon frais.

 

A retenir

Votre enfant a besoin d’un 4ème repas dans sa journée qui est le goûter. Ce 4ème repas doit être équilibré ! Evitez un maximum les produits développés dans l’article et privilégiez toujours le “fait maison”.

Vous trouverez des idées de collations saines ici.

Dans votre organisation quotidienne, vous ne vous sentez pas capable de préparer tous les goûters ? Ne vous culpabilisez pas ! Le tout est de faire les bons choix 🙂

Pour cela, vous pouvez acheter le livre “Le bon choix pour vos enfants” du Collectif laNutrition. Je ne suis pas à 100% d’accord avec tout ce qu’ils écrivent mais ça vous aiguillera lorsque vous passerez dans les rayons de votre supermarché.

Je sais qu’il y a de quoi s’y perdre mais lisez les étiquettes.
Partagez dans les commentaires les collations que vous donnez à votre enfant. Cela peut donner des idées aux autres parents et à moi-même  🙂

 

Nath, votre Conseillère en Nutrition
* Moore JB, Horti A, Fielding BA. Evaluation of the nutrient content of yogurts: a comprehensive survey of yogurt products in the major UK supermarkets. BMJ Open. 2018 Sep 18;8(8):e021387.
Partager l'article :
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

7 Comments

  • Marion Gautheron

    Merci pour cet article très complet !
    Je fonctionne de la même manière, un maximum de goûters maison avec une réserve de biscuits industriels simples, type petit beurre, pour les jours où je n’ai rien préparé.

    • Nathalie Mertens

      Coucou Marie !

      En tant que parents, on doit toujours trouver des ruses pour certaines choses ;-)))

      Chez nous, c’est obligatoirement le fruit avant “le dessert” 😉

  • Clémentine

    Merci Nathalie pour ce super article, comme toujours, très intéressant !!
    cela fait tellement de temps, depuis que j’ai commencé à te lire et à te suivre 😉 que je me dis qu’il faut que je m’y mette aux gouters faits maison…y a plus qu’à !!!

    • Nathalie Mertens

      Coucou Clémentine !

      Faire des goûters maison est une habitude à prendre 🙂
      Tu peux les préparer avec ton enfant (ou tes enfants). Il adorera sûrement faire ça… surtout lécher le plat 😉
      C’est une belle occupation à faire si, comme chez moi, le temps ne donne pas envie de sortir !

      Viens me dire quand tu t’y seras mise !

      A très vite !

  • Marie - japprendsaetremaman.com

    Je viens d’apprendre plein de choses 🙂 Surtout que j’en achète des galettes 🙁 (de riz, de mais, multicéréales …). Comme le goût est faible, on pense que c’est sain.
    Pour le goûter de la sortie des classes, j’apporte à ma petite de 3 ans des fruits surtout (bananes, clémentine, poire, pomme …) et comme elle aime vraiment bien ça, je ne me pose pas trop de souci pour le goûter. Je peux apporter des raisins secs et des amandes aussi. Me conseilles- tu de compléter quand même avec un autre type d’aliment?

    • Nathalie Mertens

      Fruit + oléagineux, c’est très bien 🙂

      Tant que ta fille ne réclame pas de biscuit ou autre au goûter, profite-en ! Plus ça arrive tard dans leur alimentation, mieux c’est 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.