Planning des repas de la semaine : 6 erreurs à éviter !

Planning des repas de la semaine

Pourquoi faire le planning des repas de la semaine ? Est-ce indispensable… Ou est-ce à la mode ?

Vivez-vous cette situation ?

18h. Le casse-tête quotidien commence. Votre enfant a faim !!! Et vous ne savez pas encore ce que vous allez cuisiner. Vous en avez une vague idée… Il reste du saumon au réfrigérateur. Mais avec quoi le préparer ?

Et si cette prise de tête quotidienne pouvait n’être qu’un vague souvenir ? Et si, dès cette semaine, vous pouviez changer ça ?

 

Imaginez…

18h. Votre enfant a faim. No stress. Vous savez ce que vous allez cuisiner. Vous coupez les légumes et les placez au cuiseur-vapeur. Le boulgour dans la casserole. Vous êtes zen.

Et si c’était encore possible de faire mieux ? Vous connaissez votre planning des repas de la semaine. Alors, vous êtes même parvenu à vous avancer dans la préparation du repas ! Hier, en cuisant vos légumes, vous aviez déjà coupés et cuits ceux d’aujourd’hui ! Vous gagnez 15 minutes pour vous (lire un livre, souffler dans le fauteuil) ou pour jouer avec votre enfant (il adore jouer aux petites voitures avec vous!).

 

Avouez : ça donne envie comme situation, non ?

Et le plus beau, c’est que c’est réalisable ! Même lorsqu’on est un parent !

Pour y parvenir, l’élément indispensable est un planning.

Un bon planning. Efficace. Et qui doit tenir compte de votre quotidien.

Si vous commettez certaines erreurs, vous vous direz qu’un planning ne sert à rien.  Et vous finirez par abandonner cette idée.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous parler des erreurs à éviter lorsque vous créer votre planning des repas de la semaine !

 

Mon article sera coupé en 4 parties :

  1. Les avantages de réaliser un planning des repas de la semaine
  2. Les 6 erreurs à ne pas commettre
  3. Réaliser un planning de manière efficace
  4. Mes astuces pour se faciliter la vie en cuisine

 

Planning des repas de la semaine

 

7 avantages de réaliser un planning des repas de la semaine

1. Eviter du stress et gagner en sérénité

Après une journée de travail fatigante, vous n’avez plus l’énergie et l’envie de commencer à réfléchir au repas du soir.

Quand vous savez à l’avance ce que vous allez cuisiner, ça diminue votre charge mentale. Vous savez quoi faire, quels gestes effectuer. Vous êtes alors plus calme et serein.

Et si vous êtes parvenu à vous y prendre à l’avance (par exemple en cuisinant les légumes ou les céréales pour deux jours en même temps), la tranche horaire 17 – 19 heures sera plus calme. Vous pourrez passer un moment de qualité avec votre enfant ou même lire votre livre quelques minutes dans le fauteuil !

 

2. Avoir une alimentation plus saine

Lorsque vous faites un planning des repas de la semaine, vous obtenez une vue d’ensemble des repas. Il est donc plus facile de choisir des recettes variées et équilibrées.

Fini les pâtes 4 jours par semaine. Vous modulez les recettes en vous assurant d’avoir chaque semaine des légumineuses, du poisson, suffisamment de légumes, différentes céréales, etc.

Je vous rappelle que l’équilibre alimentaire se joue sur la semaine !

Découvrez ici comment améliorer l’assiette de votre enfant, en famille !

Hacke ton assiette en famille

 

3. Moins de produits transformés

Avec un bon planning, vous vous assurez d’avoir toujours un repas sain et équilibré à table.

Vous êtes plus organisé. Vous vous y prenez même parfois à l’avance, lorsque vous avez plus de temps. Pour, par exemple, déjà couper et cuire les légumes du lendemain.

Vous aurez moins tendance à remplir votre frigo de plats industriels car vous savez que vous êtes capable de mettre chaque soir un repas sain à table.

 

4. Faire des économies

  • Vous n’achetez plus des ingrédients que vous avez déjà chez vous. Pour ça, réalisez un rapide tour de vos placards, de votre surgélateur et frigo lorsque vous faites votre liste de courses.
  • Au magasin, vous suivez votre liste de courses et n’achetez plus spontanément des aliments qui finiront par périmer au fond de vos armoires ou de votre réfrigérateur.
  • Vous commandez moins de plats à emporter (qui sont plus chers que si vous les cuisinez vous-même).

 

5. Moins de gaspillage alimentaire

Comme on l’a vu au point précédent, avec un bon planning des repas de la semaine et une liste de courses associée, vous achèterez moins d’aliments spontanément que vous ne cuisinerez finalement pas. Donc, moins de gaspillage alimentaire qui joue sur votre budget et sur la pollution de la planète.

Un exemple vous parle plus ? Vous passez dans le rayon légumes, tout motivé à préparer des repas sains pour la semaine. Vous voyez des poireaux que vous ajoutez à votre panier. Arrivé à la maison, vous les rangez… Les jours passent et vous ne les cuisinez pas car, en fait, vous ne savez pas avec quels aliments les associer… Et ils finissent pas flétrir et par devoir être jetés.

 

6. Gagner du temps

Vous pensez que passer 30 minutes par semaine pour planifier vos menus est une perte de temps ?

Calculez donc :

  • Combien de temps vous passez à faire les courses, à errer dans les rayons à la recherche d’idées ?
  • Combien de fois vous devez y retourner car vous avez oublié quelque chose ?
  • Combien de temps vous passez tous les jours à réfléchir à ce que vous allez cuisiner ?
  • Combien de fois vous êtes-vous énervé car vous manquiez d’inspiration ?
  • Et si en plus il faut préparer les lunch box… On parle de 14 menus par semaine… Ça ne s’improvise pas si vous voulez manger sainement !

 

7. Favoriser le fait maison grâce au planning des repas de la semaine

Avec un bon planning, vous vous assurez d’avoir tous les ingrédients nécessaires à la maison.

Résultat : vous cuisinerez davantage… Et le fait maison est nettement meilleur en goût ET en bienfaits nutritionnels !

Rien de pire que de vouloir faire une recette et de vous apercevoir qu’il vous manque des ingrédients ! Ça donne juste envie de passer à la facilité et de commander un plat tout fait.

Planning pour des repas équilibrés

 

Les 6 erreurs à NE PAS commettre lorsque vous planifiez vos repas de la semaine

1. Remplir tous les soirs de la semaine

Laissez 2 ou 3 crénos libres dans votre planning !

Pourquoi ? Pour les imprévus, les invitations à l’extérieur, l’envie de commander un repas, etc.

Vous pouvez également prévoir un soir pour manger les restes de la semaine. Par exemple, le vendredi soir, lorsque vous êtes fatigué de la semaine… Je ne sais pas vous mais chez moi, mes enfants sont toujours plus fatigants le vendredi soir !

Vous n’aurez qu’à réchauffer les différents restes de repas et ajouter éventuellement des crudités ou une soupe. Chacun se sert des restes qu’il souhaite.

Une seule règle : l’obligation de se servir d’au moins deux légumes différents.

 

2. Ne penser qu’aux repas du soir

Si vous voulez que votre enfant mange équilibré, vous devez aussi planifier les autres repas : petit déjeuner et lunch box du midi.

Je le répète : l’équilibre alimentaire se joue sur les repas de toute la semaine.

En parcourant mon blog, vous vous êtes sûrement aperçu que j’accordais une grande place au petit déjeuner. Un petit déjeuner protéiné aura une influence positive sur toute la journée : énergie, concentration…

Les petits déjeuners, comme les repas du midi et du soir doivent être variés.

Je parle ici du petit déjeuner pour enfants.

Pour pouvoir varier le repas du matin, vous devez avoir les ingrédients nécessaires ! Pour ça, ajoutez les différents petits déjeuners sur le planning et écrivez les ingrédients sur la liste de courses.

Pour le repas du midi, sauf si votre enfant mange à la cantine, vous devez également y penser lorsque vous faites votre planning des repas de la semaine.

Pour y parvenir plus facilement, je vous livre plus bas dans l’article quelques-unes de mes astuces.

 

3.  Viser trop haut

Dans beaucoup de domaines, on vous dit de voir grand ! Viser haut !

Vous connaissez peut-être la citation d’Oscar Wilde : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles ».

Et bien, pour faire un planning, ne visez pas si haut !

Souvent, lorsqu’on débute quelque chose de nouveau, on est motivé, plein d’ambitions… et on met la barre trop haut.

Lorsque vous faites un planning, placez-y d’abord les recettes que vous maîtrisez, simples à réaliser… Et rapides à cuisiner. Si elles ne contiennent pas pour moitié des légumes, réfléchissez comment en rajouter.

Gardez les nouvelles recettes ou les recettes plus longues pour les week-ends ou les jours où vous êtes certain d’avoir le temps de les réaliser.

Ne vous lancez pas dans un nouveau plat compliqué un jour de semaine où vous rentrez à 18 heures avec les enfants. Vous risquez d’être stressé, sur les nerfs !

Retenez ceci : Pas besoin d’une recette compliquée ou qui met une heure à cuire pour que ça soit équilibré!

Il est très facile de faire rimer rapidité, simplicité et équilibre !

Planning des menus de la semaine

 

4. Ouvrir tous vos livres de recettes et naviguer au hasard sur internet

Aujourd’hui ce ne sont pas les sources d’inspiration qui manquent : livres, sites de cuisine, blogs, … vous avez des milliers de recettes à portée de main… Et c’est justement là le problème !

Vous pouvez facilement perdre une heure à naviguer sur internet.

Vous notez des recettes provenant de différents sites. Et, au moment de préparer le repas, vous devez vous souvenir d’où elles proviennent !

Limitez vos sources d’inspiration : un ou deux blogs ou livres de cuisine.

Mon blog fétiche : Super-boitealunch.com !

 

5. Choisir des recettes au hasard, sans penser à ces paramètres

Lorsque vous établissez votre planning des repas de la semaine, tenez compte de ces différents paramètres :

  • Le temps de préparation des recettes. Une recette en particulier vous tente mais elle nécessite 45 minutes de préparation + temps de cuisson ? Inscrivez-la un jour du week-end. Vous aurez probablement plus de temps pour la cuisiner.
  • Prenez en compte les activités des différents membres de la famille. Ma deuxième fille a ses cours de cirque le jeudi soir. Comme elle rentre tard, elle mange un repas léger le soir. Je lui prévois donc une lunch box en conséquence pour le midi (ainsi qu’un goûter consistant).

 

6. Vouloir mettre trop de nouvelles recettes au planning des repas de la semaine

Vous avez compris qu’un bon planning des menus vous facilitera la vie. Vous êtes motivé ! C’est décidé ! A partir de demain, vous allez vous y mettre !

Ne vous emballez pas trop !

Ne cherchez pas des nouvelles recettes saines pour chaque jour de la semaine ! … Les préparer vous demandera trop d’investissement en temps et au niveau mental.

Je vous conseille de ne mettre qu’une ou deux nouvelles recettes au planning de chaque semaine.

… Vous vous souvenez : ne visez pas trop haut, au risque de rapidement vous décourager.

N’oubliez pas, qu’en tant que parents, nos semaines sont déjà bien assez chargées…

 

Réaliser un planning de manière efficace

Le support pour noter

Choisissez un planning qui vous plaît !

On est beaucoup plus motivé à réaliser un planning sur un support qu’on aime et qu’on trouve joli que sur un bout de feuille de papier qu’on risque d’égarer.

Personnellement, j’utilise le Frigobloc. Cette année, j’ai opté pour ce petit modèle.

Cliquez sur le bouton pour charger le contenu de ws-eu.amazon-adsystem.com.

Charger le contenu

J’ai beaucoup de photos et tableaux (l’organisateur familial Woody’s) pour les enfants sur mon frigo alors cette taille était parfaite pour moi.

organisation sur mon frigo

 

Il existe de nombreux modèles différents. A vous de trouver celui qui vous convient le mieux.

Notez sur votre planning le nom des recettes + l’endroit d’où elles proviennent !

 

Trouver des idées

Dénichez un ou deux blogs remplis de recettes qui vous attirent.

 

Constituer une banque de recettes

Regroupez toutes les recettes appréciées par la famille.

  • Si elles proviennent d’internet, créez-vous un dossier sur votre ordinateur.
  • Si elles proviennent de vos livres de recettes, vous pouvez coller des post-it qui dépassent des pages en question. Vous pouvez, par exemple, utiliser des couleurs différentes selon qu’il s’agit de recettes de petits déjeuners, de goûters ou de repas. Ou encore des couleurs différentes pour des repas végétariens, à base de poissons ou encore de viandes.

 

Mettre dans votre planning des recettes que vous connaissez et maîtrisiez

Ça vous facilitera la vie pour les repas de la semaine. Vous serez plus rapide et efficace.

Votre charge mentale sera plus basse.

Crudités au repas

 

Astuces pour se faciliter la vie en cuisine

1. Ce n’est pas parce que vous souhaitez cuisiner sain que vous devez y passer 2 heures et vous épuiser !

Savoir comment préparer rapidement des repas sains et équilibrés est important mais connaître des astuces pour y parvenir encore plus facilement est tout aussi essentiel !

  • Prévoir deux ou trois légumes surgelés dans votre surgélateur pour vous dépanner.
  • Cuire les légumes/céréales du jour même + du lendemain
  • Cuisiner en grande quantité + congeler

Découvrez ici mes astuces pour préparer un repas sain même lorsque vous êtes pressé !

 

2. Ne soyez pas « rigide ».

Lorsque je réalise un planning, je m’adapte aussi à mon quotidien.

Un imprévu ? J’intervertis le repas que j’ai prévu le soir même avec celui du lendemain, plus rapide à préparer.

Mon planning me sert de base. J’ai les idées de repas + les ingrédients. Mais ils ne sont pas fixés à certains jours sans pouvoir les intervertir. Je m’adapte à la situation, aux imprévus, à mon énergie et à mon envie !

 

3. Garder l’historique de vos plannings

Vous pourrez le réutiliser quelques semaines plus tard. Gain de temps garanti !

 

A vous de jouer !

Maintenant, c’est vous de jouer !

Créez votre planning des repas de la semaine prochaine en tenant compte de ce que vous venez de lire.

Et pour la suite ?

  • Les ingrédients à avoir chez vous.
  • Les ustensiles qui vont aideront à cuisiner sain au quotidien.
  • La bonne conservation des aliments pour éviter le gaspillage alimentaire… ou une intoxication alimentaire.
  • La manière la plus efficace de vous organiser en cuisine… Parce qu’un planning est essentiel… Mais une fois que vous l’avez créé, vous devrez l’exécuter ! Et cette partie-là pose très souvent problème aux parents !

Pour vous aider à mieux vous organiser en cuisine, découvrez le livre numérique« Simplifiez-vous la cuisine : S’organiser en 10 étapes pour des repas rapides et sains au quotidien », que j’ai écrit avec Lucile Baladier !

Livre Simplifiez-vous la cuisine

 

Vous connaissez des parents débordés ? Partagez-leur mon article pour les aider ! Merci !

 

Nath, votre Conseillère en Nutrition

Articles similaires

18 réponses

  1. J’essaie de planifier mes repas et grâce à tes astuces, j’ai compris pourquoi c’est parfois difficile pour moi!Vive la flexibilité 🙂

  2. Coucou Nath !
    Moi j’avoue j’ai vraiment la flemme entre 18h et 19h et il est rare que j’essaye des nouvelles recettes en semaine (ou alors le mercredi mais plutot des nouveaux gouters !)…les vacances et les week-end sont davantage propices à la nouveauté car on a davantage de temps. C’est quand même une sacrée charge mentale ces repas sains, alors on mise sur les recettes approuvées ici !

    1. Oui Marie, en effet, c’est mieux d’essayer des nouvelles recettes les jours où on a congé : on est moins stressée et pressée !

  3. Merci Nathalie pour cet article plein de bonnes idées ! Je n’ai pas d’enfant, mais j’ai décidé cette année de mieux m’organiser pour ne pas rentrer du travail affamée et manger ce qui me tombe sous la main car je n’ai pas la patience de cuisiner… Du coup, je fais par exemple une grande casserole de soupe, que je réchauffe les soirs suivants, ou que je congèle en portions facilement utilisables quelques temps plus tard !

    1. Merci Aline pour ton partage !
      Oui, cuisiner une soupe en grande quantité permet de gagner du temps par la suite !
      Même chose pour les plats comme les mijotés, les quiches, les lasagnes…

  4. Entièrement d’accord avec toi Nathalie. La planification des repas est un MUST pour nous aussi.

    1. Oui, la planification est tellement utile !
      Même si on la perçoit souvent comme difficile au départ, elle nous rend bien service par la suite !

  5. Merci pour cet article qui regroupe les différentes choses à faire ou ne pas faire pour gagner (ne pas perdre) du temps pour programmer nos menus. Je met naturellement en pratique la plupart de tes conseils et je témoigne que ca me permet d’économiser du temps et de l’argent chaque semaine. Et avec 4 enfants, c’est inévitable. Ma petite astuce supplémentaire, c’est acheter l’une ou l’autre promotions intéressantes et les mettre au congélateur. Y’a aussi la solution, cuisiner un peu plus et garder au congélateur (par exemple, la sauce bolognaise).

  6. Merci pour ces bonnes idées! Perso en évitant certains aliments le soir car moins digestes ( protéines) je simplifie les menus. Trop de choix tue le choix et le weekend on met en pratique les recettes avec protéines funky 😁

    1. Tu as tout à fait raison Irène. Il est conseillé de manger les protéines animales le midi, plutôt que le soir.

      Et oui, le problème actuel, c’est qu’on peut trouver des recettes partout (livres, internet, magazines…) et finalement on s’y perd. On peut passer deux heures à chercher d’autres recettes… et quand on veut les cuisiner, on doit encore se rappeler d’où elles proviennent !

  7. Des superz conseils à prendre en note.
    Je planifie parfois mes repas mais je ne prête souvent pas trop attention à savoir si les repas sont équilibrés. Une chose de plus d’appris

  8. Merci pour cet excellent article! Il va en aider plus d’un à organiser ses repas. Je l’ai pratiqué pour moi-même à une époque où j’avais peu de temps par rapport à mon travail mais que je voulais malgré tout manger de façon équilibrée, pour justement avoir l’énergie nécessaire dans mon travail, un cercle vertueux donc 😉 Et avec le temps ça devient même une habitude. En tous cas je recommenderai cet article pour ses conseils très concrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En exclu, découvrez notre bestseller:

"Simplifiez-vous la cuisine !"

Accédez GRATUITEMENT à mon Nouvel eBook

« Le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

cover3d-393464-16

+ 2 BONUS exclusifs:
1 Check-list & 5 recettes !

Je hais les spams tout autant que vous: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à tendre vers une alimentation saine et équilibrée pour vous et vos enfants. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

A propos de moi

bio-image
sign-logo

Recevez GRATUITEMENT mon Nouveau Guide !

« le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

* Pourquoi le goûter est 1 collation essentielle pour votre enfant

Les 6 Erreurs à ne surtout pas commettre

5 astuces simples pour parvenir à préparer des collations saines pour toute la semaine.

* 2 secrets à connaître absolument

… Et je vous offrirai également 2 BONUS inédits ! :-)

Recevez GRATUITEMENT mon Nouveau Guide !

Guide des collations saines

« le Guide Des Collations Saines Pour Votre Enfant »

+ 2 Bonus inédits !